La projection Gall-Peters, pour un monde plus équitable

Publié le par Baobald

En 1973, le cartographe allemand Arno Peters critiqua la projection de Mercator, en la stigmatisant pour surreprésenter les surfaces des pays riches au détriment des pays pauvres. Il propose alors une nouvelle projection en décalant les longitudes de 45 degrés vers le sud, tout en gardant les latitudes en place. Il obtint donc une projection qui maintient la proportion entre les surfaces sur la carte et les surfaces réelles.

Gall-peters.jpg

   
Ce n'est pas une illusion, le continent africain est immense, et l'Amérique du Sud (17 840 000 km²) regagne l'importance que la carte Mercator lui fait perdre par rapport à l'Amérique du Nord (22 080 000 km²).


Cette carte devint un outil très apprécié des tiers-mondistes (devenus les altermondialistes) cherchant le rééquilibrage des inégalités entre les pays du monde. Elle offre une nouvelle lecture en démontrant que les pays du Sud ont un poids beaucoup plus important qu'on peut le penser sur notre planète. Au contraire de la projection Mercator, nous voici devant un exemple concret d’utilisation intentionnelle d’un type de représentation cartographique du monde à des fins politiques, et dans le sens d’un monde plus équitable.

 

Il convient toutefois de nommer cette carte sous l’appellation Gall-Peters, car cette projection serait issue du mathématicien allemand Johann Lambert qui l’aurait présenté en 1972, puis développée par James Gall en 1855.

   

Par ailleurs cette carte n’est finalement pas plus juste, au sens de l’analyse cartographique, que la projection Mercator. Elle a l’inconvénient d’écraser les distances et les directions, de même que les surfaces perçues des pays en direction des pôles.  En somme le monde n’a pas cette forme là, il ne faut donc retenir que son message principal et donc la comparaison des surfaces réelles des continents. 

Commenter cet article

Helun 02/04/2017 18:26

Le Qatar est très riche de même que Singapour et le Groenland très pauvre! Il me semble que le pauvre Arno Peters a bien mal choisi sa projection!
Soyons sérieux avec ces histoires de sens cachés des projections. La projection de Mercator est utilisée pour la navigation marine car les trajets à cap constant sont des droites sur la carte. L'inconvénient est que l'on ne peut pas représenter les régions polaires rejetées à l'infini (d'après Monsieur Peters, les manchots empereurs et les ours blancs sont infiniment riches...). Pour les régions polaires, on peut utiliser une projection de Mercator transverse. Les cartes de navigation aérienne et les cartes d'état-major sont en projection Lambert. Quel que soit le type de projection choisi, on ne peut jamais conserver en même temps angles et surfaces.

Baobald 02/04/2017 20:18

Merci Helun pour votre perception, mais elle n'est que la votre et les sens cachés sont ressentis par d'autres personnes qui n'ont pas la même que la votre. Au demeurant, il est absurde de penser que quelqu'un a raison dans ces histoires.