Une bien curieuse carte présente sur le site du parlement syrien

Publié le par Baobald

Curieuse carte de la Syrie, mais surtout de ses pays limitrophes, montrée sur le site du Parlement Syrien. Elle semble figurer la Palestine telle qu’elle était présentée sur les cartes alors que ce territoire était sous mandat britannique, du démentellement de l'Empire ottoman jusqu’au plan de partage de 1947, qui devait faire cohabiter les palestiniens aux côté d’Israël. L’histoire a montré que la cohabitation n’a pu se faire pacifiquement, mais là n’est pas l’objet de ce billet. 

 

En se référant aux cartes reconnues par l’ONU pour cette partie du Proche-Orient, on peut distinguer un territoire israélien officiel pour cette organisation, et deux autres qu’elle nomme Gaza et West Bank (littéralement territoires de l’Ouest), et qui correspondent à la ligne verte, la ligne de démarcation militaire suite à l’armistice de 1949 et à la fin de la guerre israélo-arabe de 1948. Cette démarcation territoriale est la plus couramment utilisée pour les cartes diffusées dans les pays qui reconnaissent l’Etat hébreu.
.

Carte officielle selon l'ONU
(www.un.org/Depts/Cartographic/french/htmain.htm)

Israel-Pt.jpg

 

Or sur la carte présente sur le site du parlement syrien, ne figurent ni la mention d’Israël, ni la ligne de démarcation septentrionale du West Bank.

 

Carte de la Syrie sur le site du parlement
(www.parliament.gov.sy/ar/syria.php)

syria.jpg

Deux possibilités pour expliquer cet oubli. Soit le webmestre de ce site ne disposait que de vieilles cartes antérieures à 1947, soit nous nous trouvons devant un exemple flagrant de déni de l’Etat hébreu. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Desman31 06/11/2007 22:35

Oulala.. attention avec l'emploi du mot "negationnisme" en francais. Ce n'est pas parce qu'on ne reconnait pas offciellement l'etat d'Israel qu'on nie la Shoah...

Baobald 06/11/2007 23:28

oui effectivement c'est un lapsus, merci pour la remarque, j'ai voulu employer en fait une forme de révisionnisme, au sens d'une remise en cause d'un fait historique. Mais je n'employerai aucun des 2 pour ne pas partir dans des débats sémantiques sans intérêt pour la finalité de ce blog