La carte du monde, tel qu'il aurait pu être perçu par Ronald Reagan

Publié le par Baobald

Voici une carte repérée sur le site Strange maps. Il s’agit d'une carte satirique du monde tel qu’il aurait pu être perçu par le feu président américain, et qu’il faut replacer dans le contexte des années 80, alors que le monde était encore bipolarisé par la guerre froide entre les pays capitalistes et communistes. Une carte très amusante, si on la prend bien sûr au 2eme degré. Cependant il faut quand même parfois descendre jusqu’au 10eme degré.
.

 

800px-reagan-digitised-poster.JPG

On voit d’abord un monde bipolaire construit autour des 2 camps pour lesquels les leaders sont les USA et l’EX-URSS. L’ancien président porte un jugement moral pour chacun d’entre eux, que l’on peut simplifier par le partage du monde entre le camp des gentils et celui des méchants (ça me rappelle quelque chose, mais quoi ?). Les soviétiques sont vus comme des méchants athées (ils n'osent pas croire en Dieu), communistes (avec un sens très péjoratif), menteurs et espions. Autour de ces leaders gravitent des pays qui, comme des colonies, sont censés appartenir à l’un ou l’autre pays : leur Chine (la République populaire) se dresse face à notre Chine (alias Taiwan), notre pétrole désigne les pays arabes du Proche Orient, ou encore notre canal pour le canal de Panama.

 
Cette carte présente aussi des pays et des régions qui ont un intérêt économique ou stratégique pour les Etats-Unis. L’intérêt économique principal est bien sûr figuré par les zones de production du pétrole. Le Japon est vu comme un féroce concurrent dont les voitures s’imposaient déjà sur le marché américain lors des années 80. Les intérêts stratégiques sont militaires, en montrant que l’Europe de l’Ouest est surtout utile pour dresser les missiles américains en face des missiles soviétiques, mais on peut aussi remarquer que l’île de Grenade (occupée alors par l’armée américaine) sert d’aéroport, notre aéroport !
   

Un autre élément intéressant de cette carte concerne les surreprésentations ou minimisations des pays et continents par rapport à leur réelle superficie, selon l’importance ou le crédit –supposé- accordé par Ronald Reagan. Par exemple la Californie, état dont était originaire Reagan, est terriblement surdimensionné, au point de représenter plus de la moitié de la superficie des USA. Les surfaces territoriales ressenties sont subjectives, leurs annotations péjoratives, en particulier pour les territoires qui ne suivent pas la même ligne de politique économique. Ne sont pas considérés comme des vrais américains les partisans de l’Etat providence, ou des pays tenant une politique sociale, comme les pays d’Europe de l’Ouest en dehors du Royaume Uni, perçu cependant comme une annexe américaine (une sorte de Disneyland). Les pays en développement d’Amérique du Sud (banana land, ou les républiques bananières), d’Afrique et d’Asie n’existent quasiment pas.

   

Enfin cette carte dépeint un président cynique et raciste (au sens d’une hiérarchie perçue entre des « races » humaines). Il est proposé aux palestiniens de s’installer quelque part sur la banquise arctique, le mariachi land désigne le Mexique, et les nègres l’ensemble des pays africains autres que l’Egypte des pyramides (la seule civilisation ayant existée sur ce continent ?).

 
 

Voici donc finalement une carte qui ne fera pas rire de la même manière, voir ne pas rire du tout, selon l’origine ou le sentiment du lecteur qui la consulte.

nti_bug_fck

Publié dans Insolites

Commenter cet article

Martin 29/10/2016 01:37

Ha, la guerre froide !