La Grande Bretagne telle qu’elle pourrait être perçue par les londoniens

Publié le par Baobald

Soucieux de développer de son économie en attirant des investissements, le Conseil de développement du Doncaster (une ville du Sud du Yorkshire au centre de l’Angleterre) semblait craindre, au milieu des années 70, de ne représenter que bien peu d’intérêt aux yeux des grands décideurs basés à Londres. Ce Conseil serait donc à l’origine de cette carte satirique, datée de 1974, épinglant un perçu spatial archi-réducteur et péjoratif des londoniens à l’égard de l’ensemble de la Grande Bretagne, mais aussi de l’Irlande.
.
Sur cette carte, les londoniens ne connaissent pas grand chose de leur pays en dehors de la grande périphérie de leur ville. Comment s’intéresser en effet au reste des îles britanniques dans la mesure où ces territoires se trouvent en dehors de la civilisation ? C’est ce qui est précisé à partir de la ville de Potters Bar, et au Nord comme vers l’Ouest, les territoires sont considérés comme sous développés et hostiles. 

.

Carte parue dans l'ouvrage de Roger Brunet (La carte mode d'emploi), d'après P. Gould

doncaster2.jpg

.
Tout à l’Ouest, la Cornouailles est perçue comme le bout du monde. Un bout du monde isolé, et sans importance, si on en croit l’annotation qui indique que « personne ne va jamais vers là-bas ». Dans la tradition, Land's End est, est l'une des deux extrémités de la Grosse-Bretagne, la deuxième appelée John o' Groats pour l’Ecosse.
.
A partir de Potters Bar, on semble s’aventurer dans un arrière pays de plus en plus arriéré et sous équipé à mesure que le voyageur progresse vers le Nord. A partir de Manchester, c’est la fin des voies ferrées, et pour continuer il ne demeure plus que la grande route du Nord qui prend à son tour fin en Ecosse et à partir du Yorkshire. De là, il ne reste plus qu’un moyen de transport des plus rudimentaires : en effet, la traduction de « ox carts » est bien « chariot à bœufs ». Pauvres Ecosse et Yorkshire, tels que ces espaces sont perçus sur cette carte !  Les préjugés sont aussi climatiques, combien de londoniens pensent-ils vraiment que ces territoires sont situés au delà du cercle arctique, et baignent dans un espace marin jonché d’icebergs ? D’après la carte cela n’a rien d’étonnant car il suffirait de poursuivre le périple quelques miles encore plus vers le Nord pour atteindre le Pole Nord (une erreur de plus de 30° tout de même par rapport à la réalité). Je vous propose d'ailleurs de consulter un vrai carte du Royaume-Uni pour vérifier que le Yorkshire est au Sud de l'Ecosse, et non localisé aux mêmes latitudes. Et l’Irlande dans tous ça ? Je suppose qu’il s’agit de ce petit bout de terre sobrement agrémenté d’un point d’interrogation.

Publié dans Insolites

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

noé 02/03/2012 00:01

Je trouve ce site formidable! J'ai appris beaucoup de choses en le visitant.
Je voulais remercier et féliciter les auteurs de ces articles qui sont à la fois bons critiques et bons observateurs.
Bravo !!

Botica 09/02/2008 12:31

Qu'il serait dommage que ce blog hautement intéressant et vraiment magnifique s'arrête ! À quand la suite ?

Baobald 10/02/2008 12:16

Merci pour ce commentaire, j'espère que le nouvel article publié aujourd'hui même répondra à l'attente ;)