Quand les européens orientaient leurs cartes

Publié le par Baobald

Tous les géographes vous le diront, une carte doit toujours comporter un repère qui permette au lecteur de s’orienter par rapport aux points cardinaux. Sur les cartes actuelles du monde, cet aiguillage se fait généralement avec le Nord en haut. Mais ce sens est issu de l’ère des grands explorateurs européens, qui ont révolutionné les représentations graphiques du monde,  pas seulement en y ajoutant de nouvelles terres, mais en changeant tout bonnement le sens de lecture des cartes. Auparavant et pendant le Moyen-Âge, il était de coutume que les cartes européennes se tournent vers l’Est.

.
C’est le moment de rappeler que le mot « orienter » a été formé à partir de « orient », qui désigne l’Est. L’étymologie de ce mot témoigne que c’est ce point cardinal qui a été choisi en Europe, la première fois qu’il a été décidé de donner un sens aux mappemondes. La religion et la conception chrétienne du monde sont à l’origine de ce choix. Sur les cartes, l’Est est la direction du soleil levant par analogie avec le Christ, et/ou selon la tradition, celle du paradis terrestre.
.

 Carte du monde Ebstorfer (XIV°siècle?) l'Est en haut et centrée sur Jérusalem
disponible au bout de ce lien en copyleft

Ebstorfer-stichPT-copie-1.jpg

.Détail du haut de cette carte : l'Est est symbolisé par le Christ et auquel est associé la localisation du paradis terrestre, quelque part vers les IndesEbstorfer-stichDET-copie-1.jpg.
La prière liturgique, qui remonte aux origines du christianisme, se tourne traditionnellement  vers le Christ vu comme « le soleil qui se lève » (Lc 1,78) dans l’attente de son retour. Ainsi la renaissance du soleil et celle du fils de Dieu ne font qu’un. Et tout comme furent bâties les églises anciennes, les cartes se dirigeaient donc ainsi vers l’Est.

.
Par ailleurs, il semble déconseillé de provoquer les colères divines. L’une d’elles aurait conduit au Déluge qui serait devenu le premier génocide humain, en n’épargnant que huit personnes. Mais les pluies et inondations catastrophiques auraient entraîné la disparition du Paradis originel, où Adam et Eve auraient vécu au commencement du monde. De nombreux nostalgiques de l’Âge d’or antédiluvien préférèrent croire que le jardin d’Eden n’avait pas vraiment disparu, bien qu’inaccessible. Mais où le chercher ? C’est la Genèse (II,8-II,15) qui aurait inspiré la croyance de sa localisation vers l’Est, en indiquant que « l’Eternel avait placé l’homme en Eden, du côté de l’Orient ». C’est pourquoi d’anciennes cartes chrétiennes pointant vers l’Est font figurer cette terre idyllique, à l’instar d’Isidore de Séville (v. 560-636, l’auteur de la première carte en T) qui dans les Étymologies (XIV, 3, 11) l'avait placé aux confins de l'Asie.
.
C'est pour l'une ou ces deux raisons que l’Europe chrétienne du Moyen-âge orientait ses cartes (dans le sens originel du mot), les marquant de cette manière d’un fort symbolisme religieux. Il est de plus possible d’envisager qu’il est tellement difficile d’atteindre le paradis, qu’il fallait monter jusqu’au sommet de la carte pour y arriver.
.
L’exploration de la Terre et les progrès scientifiques ont amené les européens à abandonner progressivement leurs repères chrétiens pour s’organiser et expliquer le monde qui les entoure. La réorientation des cartes du monde vers le Nord, attribuée à l’usage de la boussole, illustre ce changement dans le domaine de la cartographie.

Publié dans Qui est au centre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rhopal 09/03/2017 22:00

dans la grande galerie du Vatican sur la vingtaine de tableaux (très grands) représentant des cartes géographiques, le Sud est en haut.
de même sur une carte de la Méditerranée se trouvant à l'Alcazar de Séville, le Sud est en haut.
il y a donc eu une période avec le Sud en haut ? chronologiquement après l'Est et avant le Nord ?
merci de vos lumières, cordialement.
jcp

Botica 11/03/2008 08:42

Encore un excellent article magnifiquement illustré !

Félicitations !

Baobald 12/03/2008 16:39

Quel compliment, attention que mes chevilles n'enflent pas trop ! merci de m'avoir mis en lien sur ton blog ;)